Innovation

La fondation de la mutuelle générale soutient le projet ROBOD’Home

13-09-2018

La fondation de la mutuelle générale soutient le projet ROBOD’Home, pour le développement de la robotique d’assistance.

Le 10 septembre 2018, le projet ROBOD’Home, porté par les équipes de la clinique Beau Soleil, a reçu le soutien de la fondation de la mutuelle générale, sous l’égide de la fondation de l’avenir.

L’objectif de cette initiative, portée par les équipes de recherche de Languedoc Mutualité et par le Dr Emilie Guettard, médecinUn médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine ou, en France d'un diplôme d'État de docteur en médecine. Il soigne les maladies, pathologies et blessures. Il travaille généralement au sein d'une équipe de professionnels de la santé comme le psychologue, le pharmacien, l'infirmier ou le chirurgien-dentiste. en médecine physique et de réadaptation, à la clinique Beau Soleil, est d’évaluer la satisfaction des patients âgés qui, de retour à leur domicile suite à une hospitalisation, bénéficient de la présence du robot Pepper, à leurs côtés. ROBOD’Home est le lauréat 2017 de l’appel à projets de la fondation de la mutuelle générale.

Le projet

Suite à un appel d’offre de la Carsat, la clinique Beau Soleil a mis en place un projet innovant pour accompagner le retour à domicile des seniors, après une hospitalisation. Elle leur propose d’installer le robot Pepper chez eux, avec le soutien de l’équipe médicale et d’un ergothérapeute du pôle autonomie santé de Lattes (L’étape).

Le retour au domicile, après une hospitalisation, est une période de fragilité pour le sujet âgé, avec un risque de perte d’autonomie, surtout quand elle souffre de maladie neurodégénérative. Le robot Pepper présente de formidables atouts, pour accompagner le patient au quotidien. Pendant 4 semaines, il sera chargé de veiller à la prévention des chutes, de la douleur et de l’alimentation. Il sera aussi programmé pour rappeler la prise des traitements. Un aidant référent est identifié pour recevoir les alarmes, si nécessaire.

Cette étude exploratoire doit permettre d’évaluer la pertinence de cette technologie. Elle guidera aussi le développement ultérieur de cet accompagnement, dans une démarche scientifique rigoureuse, humainement acceptable et adaptée aux besoins des patients et de leurs aidants.

Pour en savoir plus, sur l’unité de recherche clinique de Languedoc Mutualité, cliquez ici