Demande de RDV médical Demande de RDV médical Annulation de RDV

téchargements

Magazine LMag mars 2018
Trouvez
un
établissement
Annuaire des médecins

Innovation

Découvrez quelques exemples d'études menées par Languedoc Mutualité dans le domaine de l'innovation, en cliquant sur chacune d'elles.


Du robot chirurgical Da Vinci au robot d’accompagnement Pepper, Languedoc Mutualité est un véritable acteur de la santé de demain.


La clinique Beau Soleil a mis en place un projet innovant pour accompagner le retour à domicile des seniors après une hospitalisation. Elle leur propose d’installer le robot Pepper chez eux, avec le soutien de l’équipe médicale et d’un ergothérapeute. Après une hospitalisation, le retour à domicile d’une personne âgée est une période de fragilité, avec un risque de perte d’autonomie, surtout quand elle souffre de maladie neurodégénérative. Le robot Pepper présente de formidables atouts pour accompagner le patient au quotidien. Pendant 4 semaines, il sera chargé de surveiller les chutes, la douleur, l’alimentation et de rappeler la prise de traitement. Un aidant référent est identifié pour recevoir les alarmes, si nécessaire. Cette étude exploratoire doit permettre d’évaluer la pertinence de cette technologie. Elle guidera aussi le développement ultérieur de cet accompagnement, dans une démarche scientifiquement rigoureuse, humainement acceptable et adaptée aux besoins des patients et de leurs aidants.

Des professionnels formés à la robotique
Ce dispositif développé par la PME française Conserto (http://www.robotopi.com/solutions-healthcare/) sera installé chez le patient par des ergothérapeutes, partenaires du projet de l’Étape à Lattes (http://pole-autonomie-sante.org), dès la sortie d’hospitalisation de la clinique Beau Soleil. La 1ère phase de ce projet a permis de définir les fonctions essentielles du robot, à partir de compétences complémentaires : constructeur de robotique, médecin, infirmière, ergothérapeute, kinésithérapeute, professionnel de téléassistance, acteur du champ social et pharmacien. Ces échanges ont permis de finaliser Pepper pour qu’il soit capable, très prochainement, d’effectuer ses missions spécifiques, au domicile de la personne âgée.
Étude pilote pour un accompagnement robotisé vers le retour à domicile pour personne âgée après hospitalisation.
Étude : 12 sujets volontaires rentrés à leur domicile à la sortie d’hospitalisation.
Parcours de soins : de la prescription médicale à la mise en œuvre au domicile avec tous les acteurs clés.
Objectif secondaire : estimation medico-économique pour un futur déploiement de l’utilisation du robot.


Le service ORL de la clinique Beau Soleil, propose une chirurgie et une technique révolutionnaire pour soigner les apnées du sommeil.


Précurseur, l’équipe ORL de la clinique Beau Soleil a compris depuis de nombreuses années l’intérêt que représente l’implant Inspire, pour les patients souffrant d’apnées du sommeil. Très vite, elle s’est positionnée sur ce projet novateur. Aujourd’hui, après avoir obtenu toutes les autorisations nécessaires, elle va mettre en place l’essai clinique Inspire, avec le soutien de la Fondation de L’Avenir. Inventé aux États-Unis en 2006, ce dispositif fonctionne comme un pacemaker, en envoyant un micro-courant électrique qui stimule un nerf de la langue. Ainsi, il facilite la circulation de l’air et empêche la survenue d’apnées du sommeil obstructives. Placé sous la peau, dans le haut de la poitrine, l’appareil est relié au nerf moteur des muscles de la langue. L’implant est simple à utiliser, le malade active le système à l’aide d’une petite télécommande quand il se couche et le désactive au réveil.

Une innovation qui suscite un formidable espoir
Les personnes souffrant d’apnée du sommeil subissent des pauses respiratoires pendant qu’elles dorment qui durent de dix à trente secondes et se répètent dans la nuit. Privé d’un sommeil réparateur, le malade somnole, il peut s’endormir dans la journée, dans des circonstances dangereuses, au travail, au volant… D’autre part, l’apnée du sommeil accroît le risque de maladies cardio-vasculaires. Jusqu’à présent, les traitements de références étaient assez contraignants. Cette innovation qui suscite un formidable espoir pour les patients, s’inscrit dans la démarche initiée par le pôle sommeil de la clinique Beau Soleil. Cette unité propose une prise en charge pluridisciplinaire plutôt inédite. Elle regroupe plusieurs spécialités : neurologie, nutrition, chirurgie dentaire, thérapie cognitivo-comportementale et ORL, pour trouver une solution adaptée à chacun. Afin de renforcer ses compétences, le pôle sommeil va travailler conjointement avec la clinique mutualiste chirurgicale de St Etienne, dans le cadre du groupement Eovi Mcd Santé et Services.
de menée par les chirurgiens urologues de la clinique Beau Soleil propose d’évaluer l’efficacité de ce nouveau système.


Deux projets de recherches sur la maladie de Parkinson sont menés par le pôle sommeil de la clinique Beau Soleil, avec à la clef, des résultats très prometteurs.

Un des projets en cours est une recherche fondamentale sur la maladie de Parkinson, initié par le pôle sommeil de la clinique Beau Soleil. Il pourrait aboutir à des résultats permettant de mieux comprendre la maladie, pour mieux la traiter. L’étude porte sur l’amélioration du mouvement en sommeil paradoxal chez le malade de Parkinson. La moitié des patients atteints de Parkinson présentent un trouble du sommeil particulier, ils sont capables de faire les gestes qu’ils sont en train de rêver. Or, de façon tout à fait étonnante et encore inexpliquée, pendant ces épisodes, les conjoints des patients rapportent qu’ils sont comme guéris de leur maladie. Ils sont rapides et font des mouvements amples. L’équipe de recherche souhaite donc mesurer cette amélioration du mouvement et explorer son mécanisme, grâce à une nouvelle technique d’exploration du cerveau : la NIRS (spectroscopie proche infrarouge). Celle-ci est la seule technique à pouvoir mesurer l’activité du cortex cérébral, en continu, dans des conditions écologiques (pas besoin de s’allonger dans un tube IRM). Cette technique devrait permettre de comprendre comment cette « guérison » a lieu pour, éventuellement, s’en servir pour soigner la maladie.

Améliorer le confort des patients pendant leur sommeil
La deuxième étude concerne un traitement innovant par pompe Apokinon la nuit pour l’insomnie associée à la maladie de Parkinson. Ce traitement puissant est délivré en continu grâce à un système de seringue électrique portable. Il améliore le confort des patients et leur sommeil. L’objectif est d’évaluer l’effet de l’amorphine, déjà utilisée dans le traitement de cette maladie, en continu la nuit sur les troubles du sommeil, chez le patient parkinsonien insomniaque. Ce projet, mis en place par la clinique Beau Soleil, est réalisé avec la participation de 10 CHU (centre hospitalier universitaire) en France.

Les gynécologues de la clinique Beau Soleil réalisent une étude sur une nouvelle technique de suture par colle chirurgicale, qui pourrait remplacer les fils.

Les sutures par fils sont peut-être en passe de vivre leurs derniers beaux jours, dans le traitement des prolapsus gynécologiques (descente d’organes). Une nouvelle technique a fait son apparition, elle est en cours d’étude au sein du service gynécologie de la clinique Beau Soleil. Ces travaux de recherche ont pour objectif de comparer la technique de suture au fil à l’encollage des prothèses, afin de valider les atouts de cette dernière. Le traitement des prolapsus gynécologiques peut être fait par cœlioscopie ou par voie vaginale. La cœlioscopie est utilisée dans un cas sur deux, mais l’apprentissage en est difficile et la durée d’intervention est longue. Une des difficultés techniques est liée aux sutures aux fils.

Evaluer la satisfaction des patients
Certains chirurgiens utilisent donc une colle pour fixer plus facilement et rapidement les renforts prothétiques. L’étude menée par les gynécologues de Beau Soleil vise à valider le bien fondé de cette nouvelle technique, en évaluant, notamment, les résultats fonctionnels et la satisfaction globale des patientes.
top of the page